Présentation


Dilbeek_Annick_002
Qui se cache derrière le projet?

Bonjour à tous! Moi c’est Annick, une jeune agricultrice qui a démarré son activité de maraîchage après avoir travaillé pendant 3 saisons chez des collègues producteurs maraîchers bio.

En 2015, j’ai quitté la capitale pour m’installer à Grez-Doiceau. Aujourd’hui, avec une énorme soif d’apprendre et surtout de partager mes expériences, je développe un système de production alternatif qui respecte notre environnement.

Un aspect qui me tient beaucoup a cœur est de pouvoir (re)créer le lien entre le producteur et le consommateur.

« S’il y a des bons produits à coté de chez vous, autant en profiter! » 

C’est quoi le projet?

Une envie, un désir, une idée de créer un jardin où la vie est omniprésente afin de pouvoir y faire pousser d’excellents légumes, des petits fruits et de belles fleurs !

La grande aventure a commencé en février 2016 sur une joli terrain de 35 are. Une parcelle mise à disposition par Hubert del Marmol à la Ferme du Petit Sart (http://www.fermebiodupetitsart.be)

En 2018 le projet s’agrandit avec une nouvelle parcelle de 30 ares en face de la première et une deuxième serre tunnel de 40m!

Nous proposons un peu plus de 200 variétés de légumes & fleurs comestibles avec une prédilection pour les variétés anciennes et non hybride.

Quelles sont les techniques de productions?

Différentes techniques de production sont utilisées dans le jardin. Elles s’inspirent de différents mouvements tels les que la permaculture et l’agroécologie.

Via ce lien vous trouverez une note explicative concernant la permaculture et l’agroécologie rédigée par le mouvement colibris : http://www.colibris-lemouvement.org

Un des grands principes est le non travail du sol, ce qui permet de préserver sa structure ainsi que la faune qu’il abrite. Un travail colossal est réalisé par de nombreuses petites bêtes et bactéries afin de créer un sol structuré riche en minéraux et nutriments. Des nutriments qui seront absorbés par les plantes et que nous pourrons dès lors retrouver dans les fruits et légumes cultivés.

Le grand défi: Parvenir à cultiver 35 ares sans aucun outil mécanisé et par conséquent, minimiser au maximum l’utilisation d’énergies fossiles!

La nouvelle parcelle de 30 ares sera cultivée à l’ancienne, grâce au cheval d’Olivier (de Nethen) qui viendra effectuer les labours, buttages et désherbages. Il viendra même nous aider a récolter les pommes de terres.

Logo bio

Certification BIO?

Le terrain et les produits sont certifié BIO par un organisme de certification officiel.

Publicités